Photo : recherche de croyants (2016)

Mesures prises par les agents chargés de l’application de la loi

Opération de grande envergure contre les Témoins de Jéhovah à Sourout

Région autonome de Khanty-Mansi

Tôt dans la matinée du 15 février 2019, à Surgut, Lyantor et dans d’autres localités du district autonome khanty-mansi, des perquisitions massives ont été menées au domicile de citoyens soupçonnés de professer la religion des Témoins de Jéhovah. Selon des données incomplètes, 15 personnes ont été arrêtées et conduites aux autorités chargées de l’enquête.

On ne sait pas si les perquisitions sont liées à l’enquête sur l’affaire criminelle d’Urai (district autonome khanty-mansi), dans laquelle le père de deux enfants, Andreï Sazonov, âgé de 38 ans, a déjà été envoyé en prison . L’affaire y a été ouverte par le Comité d’enquête de Russie pour organisation imaginaire et participation aux activités d’une organisation extrémiste. Les perquisitions de croyants, qui se comptent par centaines, transforment la vie de personnes innocentes en cauchemar, minent leur santé, causent un traumatisme émotionnel profond et jettent une ombre sur leur réputation aux yeux des voisins, des employeurs et d’autres personnes.

Les forces de l’ordre confondent à tort la religion des citoyens avec la participation aux activités d’une organisation extrémiste. D’éminentes personnalités de la Russie, le Conseil des droits de l’homme présidé par le Président de la Fédération de Russie, le Président de la Fédération de Russie, ainsi que des organisations internationales - le Service de l’Union européenne pour l’action extérieure, les observateurs de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme - ont attiré l’attention sur ce problème. Les Témoins de Jéhovah n’ont rien à voir avec l’extrémisme et insistent sur leur innocence totale. Le gouvernement russe a déclaré à plusieurs reprises que les décisions des tribunaux russes sur la liquidation et l’interdiction des organisations de Témoins de Jéhovah « n’évaluent pas la doctrine des Témoins de Jéhovah, ne contiennent pas de restriction ou d’interdiction de pratiquer individuellement les enseignements susmentionnés ».

Affaire Loginov et autres à Surgut

Historique de l’affaire
En février 2019, le Comité d’enquête a ouvert une procédure pénale contre 18 hommes et 1 femme de Surgut (parmi eux se trouvait un homme confondu avec un Témoin de Jéhovah). Leurs domiciles ont été perquisitionnés. Au cours des interrogatoires, 7 croyants ont été soumis à des violences. Artur Severinchik a été envoyé dans un centre de détention provisoire pendant 29 jours, et Evgueni Fedine et Sergueï Loginov pendant 56 jours. Timofeï Joukov a été illégalement interné dans un hôpital psychiatrique pendant 14 jours. Des croyants se sont plaints de l’usage de la torture auprès du Comité d’enquête, de la CEDH et du Commissaire aux droits de l’homme, une conférence de presse a été organisée avec la participation de défenseurs des droits de l’homme, mais aucun membre des forces de sécurité n’a jamais été traduit en justice. En octobre 2021, les pièces du dossier ont été soumises au tribunal. Le procureur a requis une peine d’emprisonnement de 3 ans et 3 mois à 8,5 ans de prison, et 9,5 ans pour Loginov, ce qui était la peine la plus sévère pour avoir cru en Jéhovah Dieu dans la Russie moderne.
Chronologie

Personnes impliquées dans l’affaire

Affaire pénale

Région:
Région autonome de Khanty-Mansi
Localité:
Surgut
Soupçonné de:
prononcer des discours, participer à la prédication publique des Témoins avec les membres locaux, rencontrer des bénévoles de l’enseignement biblique et des assistants de congrégation désignés, et avoir pour objectif d’organiser des hommes nommés dans la congrégation de Vzlyotnove
Numéro de dossier:
42002007709000023
Initié:
11 février 2019
Stade actuel:
Appel
Enquête:
Département d’enquête de la ville de Sourgout de la Direction d’enquête du Comité d’enquête de la Fédération de Russie pour la région de Khanty-Mansi
Article du Code pénal russe:
282.2 (1), 282.3 (1), 282.2 (2)
Numéro de l’affaire devant le tribunal:
№ 1-27/2023 (1-130/2022; 1-1348/2021)
Cour:
Сургутский городской суд
Juge:
Дмитрий Люпин
Historique de l’affaire